Comprendre les smart contracts

Vous en avez assez des transactions longues et coûteuses nécessitant l'intervention de tiers de confiance ? Les smart contracts sont peut-être la solution que vous cherchez ! Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur cette technologie révolutionnaire qui permet des échanges automatiques, transparents et sécurisés sans l'intermédiaire de tiers.

What is a smart contract?

Table of contents




Introduction

Les smart contracts, ou "contrats intelligents" en français, ont été théorisés dès 1996 par le scientifique et cryptographe Nick Szabo, mais c'est avec l'arrivée de la blockchain Ethereum en 2013 que leur potentiel a véritablement été exploité. Les smart contracts sont des programmes informatiques autonomes, exécutés automatiquement lorsque toutes les conditions préalablement définies sont remplies. Leur fonctionnement est basé sur la blockchain, une technologie de stockage et de transmission d'informations décentralisée et sécurisée.

Qu'est-ce que c'est ?

Les smart contracts permettent d'échanger toute sorte d'actifs sans avoir besoin d'intermédiaires, tels que des avocats, des notaires ou des agents financiers. Ils offrent ainsi la possibilité d'automatiser des transactions qui nécessitaient auparavant une intervention humaine, permettant ainsi des échanges plus rapides et moins coûteux.

Exemple d'utilisation des smart contracts

Un exemple concret d'utilisation des smart contracts est celui du secteur de l'assurance. Lorsqu'un particulier souscrit un contrat d'assurance qui prévoit une indemnisation en cas de retard d'avion, il doit normalement fournir une série de justificatifs à son assureur pour pouvoir bénéficier de cette indemnisation. Cependant, grâce à l'utilisation des smart contracts et du codage informatique préalablement inscrit à l'intérieur de ceux-ci, lorsqu'un avion est en retard, l'assureur peut automatiquement envoyer l'argent à l'assuré sans qu'il n'y ait besoin de déclaration de sa part.

Les smart contracts peuvent également être utilisés dans de nombreux autres secteurs, tels que l'immobilier, la logistique, l'énergie ou encore la santé. Ils permettent notamment de garantir des paiements, de certifier l'authenticité de produits ou de documents, ou encore d'automatiser des processus de gestion de contrats.

Choisir la bonne machine virtuelle pour le déploiement de contrats intelligents : EVM vs. QVM

  1. Les contrats intelligents peuvent être déployés sur différentes machines virtuelles, chacune ayant ses propres avantages et inconvénients. La machine virtuelle Ethereum (EVM) est actuellement la machine virtuelle la plus utilisée pour le développement et le déploiement de contrats intelligents sur la blockchain Ethereum. Elle fournit un environnement sécurisé et normalisé pour l'exécution de contrats intelligents écrits dans le langage de programmation Solidity d'Ethereum. Cependant, d'autres machines virtuelles, telles que la Machine Virtuelle Quantique (QVM), offrent des capacités et des caractéristiques différentes. Contrairement à l'EVM, la QVM est une machine virtuelle quantique qui peut accepter des contrats intelligents développés à l'aide de n'importe quel langage de programmation. Les développeurs bénéficient ainsi d'une plus grande flexibilité, puisqu'ils peuvent choisir le langage de programmation qui répond le mieux à leurs besoins. Cependant, la QVM en est encore aux premiers stades de développement et n'a pas encore été largement adoptée pour le déploiement de contrats intelligents. À mesure que les contrats intelligents se généraliseront et deviendront plus complexes, il est probable que nous assisterons à l'émergence de nouvelles machines virtuelles qui offriront des capacités et des caractéristiques encore plus avancées.
  2.  
  1.  

Limites et risques des smart contracts

Il convient de souligner que les smart contracts ne sont pas exempts de risques et de limites. Leur code informatique peut être vulnérable à des failles de sécurité, et des erreurs de programmation peuvent entraîner des dysfonctionnements ou des pertes financières importantes. De plus, leur utilisation ne peut pas se substituer à la nécessité de disposer de règles juridiques claires et d'une réglementation adaptée pour garantir la sécurité et la protection des utilisateurs.

Conclusion

Les smart contracts représentent une innovation technologique majeure, qui ouvre des perspectives passionnantes en matière de transactions décentralisées et automatisées. Cependant, leur utilisation doit être encadrée et régulée pour garantir leur fiabilité et leur sécurité, et pour éviter tout risque d'abus ou de fraudes.

Tags:

Other article

Les utilisateurs de Brave peuvent désormais créer des comptes Bitcoin sur le wallet Brave

Other article

Que veut dire KYC et quel est son rôle dans le marché des cryptomonnaies ?