Les principales distinctions entre Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH)

Le Bitcoin (BTC) et l'Ethereum (ETH) sont deux des principales cryptomonnaies sur le marché. Reposant toutes deux sur la blockchain, elles présentent des différences significatives. Dans cet article, nous allons examiner en détail les caractéristiques distinctes de ces deux cryptomonnaies et comprendre comment elles se distinguent l'une de l'autre.

The main distinctions between Bitcoin (BTC) and Ethereum (ETH)

Table of contents




Bitcoin

  1.  
  2. Tout d’abord, Bitcoin a été lancé en janvier 2009 par Satoshi Nakamoto. Présentée comme une alternative aux monnaies traditionnelles, Bitcoin fonctionne de manière décentralisée et est donc affranchi d'une autorité centrale. Initialement conçu pour fournir un moyen de transférer de la valeur de manière décentralisée, Bitcoin conserve aujourd'hui ces caractéristiques et est largement utilisé comme moyen d'échange et de stockage de valeur. Un aspect important est son offre limitée fixée à 21 millions de pièces, contrairement aux devises fiduciaires qui n'ont pas de limite d'approvisionnement. Par ailleurs, la volatilité de son prix en fait un sujet de spéculation sur le marché de la cryptomonnaie. Enfin, Bitcoin reste un choix attractif pour les investisseurs et les enthousiastes de la technologie blockchain depuis plus d'une décennie. Pour en savoir plus sur le Bitcoin, lisez notre article : Comprendre le Bitcoin.
  3.  

Ethereum

  1.  
  2. Ethereum se distingue comme l'une des principales cryptomonnaies et blockchain. Conçu par Vitalik Buterin en 2015, Ethereum est plus qu’une cryptomonnaie. Ethereum peut être compris comme une plateforme qui offre une gamme étendue de fonctionnalités, notamment la création et l’exécution de smart contracts (contrats intelligents) ainsi que le développement d'applications décentralisées (DApps), sans approbation ou nécessité d’intermédiaires. Si son utilisation s'étend également au trading sur les plateformes d'échange, à l'investissement, ainsi qu'au règlement de biens et services, Ethereum est, avant tout, une blockchain programmable qui offre aux développeurs la possibilité d'utiliser son infrastructure pour créer leurs propres projets, une fonctionnalité absente dans le cas de Bitcoin. Pour en savoir plus sur Ethereum, lisez notre article : Ethereum : la blockchain qui transforme l’avenir de la technologie décentralisée.
  3.  

Des finalités différentes

  1.  
  2. La différence la plus significative entre Bitcoin et Ethereum réside dans leurs finalités. 
  3.  
  4. D’une part, Bitcoin a été créé comme une alternative à l'argent traditionnel. Il vise à fournir un système de paiement décentralisé et sécurisé, permettant aux utilisateurs d'effectuer des transactions peer-to-peer (P2P) sans l'intervention d'une autorité centrale telle qu'une banque ou un gouvernement. Aujourd’hui, Bitcoin est aussi considéré comme une réserve de valeur numérique, similaire à l'or.
  5.  
  6. D'autre part, et comme évoqué plus haut, Ethereum a été conçu pour être une blockchain permettant la création et l’exécution de smart contracts. Ethereum offre un environnement décentralisé dans lequel les développeurs peuvent créer des applications décentralisées. Ethereum utilise sa propre cryptomonnaie appelée Ether (ETH) pour alimenter ces applications et exécuter les smart contracts. 
  7.  
  1.  
  2. Finalement, à la différence de Bitcoin et de son système de transfert de valeur décentralisée, Ethereum vise à révolutionner les industries en permettant des applications décentralisées et des smart contracts.
  3.  

Divergence des technologies sous-jacentes

  1.  
  2. Bitcoin et Ethereum, utilisent des technologies sous-jacentes différentes pour atteindre leurs finalités respectives.
  3.  
  4. Bitcoin utilise une technologie appelée blockchain, qui est un registre public décentralisé de toutes les transactions effectuées sur le réseau. Bitcoin, en termes de blockchain, est conçue pour être immuable et sécurisée, garantissant ainsi l'intégrité des transactions. Les mineurs jouent un rôle essentiel dans la validation des transactions et la sécurisation du réseau Bitcoin. De plus, il opère en utilisant un mécanisme de consensus basé sur la preuve de travail (PoW ou Proof of Work), exigeant une puissance de calcul significative pour valider les transactions et extraire les données.
  5.  
  6. D'autre part, Ethereum utilise également une blockchain, mais avec une approche légèrement différente. Ethereum utilise une blockchain programmable, ce qui signifie que les développeurs peuvent écrire du code pour créer des smart contracts et des applications décentralisées. Cette fonctionnalité rend Ethereum plus flexible et permet une plus grande variété d'utilisations par rapport à Bitcoin. De plus, bien qu'initialement conçu pour fonctionner avec le mécanisme de consensus PoW, Ethereum a ensuite migré vers le mécanisme de consensus preuve d’enjeu (PoS ou Proof of Stake), offrant une utilisation plus efficiente de l'énergie et faisant appel à d'autres algorithmes pour le maintien du réseau.
  7.  

Diversité dans les limites de l'offre 

  1.  
  2. Une autre différence clé entre Bitcoin et Ethereum réside dans leurs limites de l’offre totale.
  3.  
  4. Bitcoin a une offre limitée de 21 millions de pièces. Cela signifie qu'il n'y aura jamais plus de 21 millions de bitcoins en circulation. Cette limite d'offre déterminée participe à l'idée que Bitcoin possède des propriétés similaires à celles d'une réserve de valeur, telles que la rareté et la préservation de la valeur dans le temps. Cette limitation de l'offre de Bitcoin pourrait avoir une influence sur la valeur de Bitcoin sur le long terme. En d'autres termes, cette caractéristique pourrait jouer un rôle dans la détermination de la valeur future de Bitcoin en tant que réserve de valeur numérique.
  5.  
  6. Depuis sa mise à jour majeure appelée "The Merge", Ethereum est passé de PoW à PoS. Contrairement au Bitcoin, Ethereum n'a pas de limite d'offre fixe. Au lieu de cela, Ethereum utilise un système d'émission de tokens basé sur PoS, où les détenteurs d'ETH peuvent verrouiller leurs avoirs comme "enjeu" pour participer au processus de validation des transactions sur le réseau Ethereum. En théorie, une quantité illimitée d'Ether peut être créée, car il n'y a pas de plafond sur le nombre total de tokens pouvant être émis.
  7.  

Dissimilitude de leurs cas d’utilisation

  1.  
  2. Bitcoin est principalement utilisé comme une forme d'argent numérique, souvent perçu comme l'équivalent de "l'or numérique" en raison de sa fonction de réserve de valeur et de sa capacité à protéger contre la volatilité des marchés financiers classiques. Son utilisation dominante se concentre, comme indiqué plus haut, sur les transactions monétaires et la préservation de la valeur.
  3.  
  4. Pour sa part, Ethereum offre une gamme plus étendue de cas d'utilisation grâce à son intégration de smart contracts. Ces contrats décentralisés constituent l'essence même du mouvement DeFi (Finance Décentralisée), visant à reproduire les systèmes financiers traditionnels sans nécessiter de tiers de confiance. En outre, Ethereum est le terrain de jeu privilégié pour la plupart des tokens non fongibles (NFT), qui représentent des actifs numériques uniques, allant de l'art numérique à l'immobilier virtuel, et servent à attester de la propriété ou de l'authenticité. Parmi ses autres applications figurent les Organisations Autonomes Décentralisées (DAO), la gestion de la chaîne d'approvisionnement, et bien d'autres encore.
  5.  

Comparaison de la scalabilité 

  1.  
  2. En raison de son mécanisme de consensus Proof of Work (PoW), la scalabilité de Bitcoin est limitée, ce qui se traduit par une capacité de traitement de seulement 7 à 8 transactions par seconde. Cette restriction entrave l'efficacité du réseau dans le traitement de volumes importants de transactions, ce qui peut affecter sa facilité d'utilisation et son adoption à grande échelle.
  3.  
  4. Bien qu'Ethereum montre une meilleure scalabilité que Bitcoin, avec une capacité à traiter environ 30 transactions par seconde, cette blockchain est également confrontée à des défis de scalabilité. Toutefois, Ethereum s'attèle activement à améliorer sa scalabilité dans le cadre de sa mise à niveau Ethereum 2.0, qui est déployée en plusieurs phases.
  5.  
  1.  

Conclusion

En conclusion, Bitcoin et Ethereum sont deux cryptomonnaies majeures qui diffèrent dans, leurs finalités, leur technologie sous-jacente, leurs limites d'offre, leurs cas d’utilisation et leurs scalabilités. Bitcoin se concentre principalement sur les transactions financières décentralisées, tandis qu'Ethereum offre un environnement décentralisé pour le développement de smart contracts et d'applications.


  1. Sources :
  2. https://www.bitcoin.com/get-started/difference-between-bitcoin-and-ethereum/, consulté le 01.04.24
  3. https://cryptomus.com/blog/what-is-the-difference-between-bitcoin-and-ethereum, consulté le 0104.24
  4.  
  5. Avertissement : ceci n'est pas un conseil financier. Le site Satolix.io a pour objectif d'informer les lecteurs sur la Blockchain, les crypto-monnaies et le Web3. Tout type d'investissement comporte des risques. Veuillez faire preuve de diligence raisonnable et faire des recherches sur les articles et les projets présentés sur le site. Soyez responsable et n'investissez pas plus que vos objectifs ou vos moyens financiers ne le permettent. À cet égard, lisez notre page : Avertissement sur les monnaies virtuelles.
  6.  
  7. Certains articles du site contiennent des liens d'affiliation, et les utiliser pour s'inscrire sur le site permet à ce dernier de se développer grâce à la perception de commissions. Ce faisant, vous vous rendez également éligible à un bonus de bienvenue tel qu'un bon d'achat ou des frais réduits, par exemple.

Tags:

Other article

Comment créer un compte Metamask ?

Other article

Genopets